CONSCIENCE SYLLABIQUES

Blank 1280 x 720-7.png

Hello !

Vous m’aviez demandé de vous parler de mes idées pour la conscience syllabique. J’ai essayé de penser à tout ce que j’ai déjà pu mettre en place avec mes patients ; des astuces et idées de jeux avec peu de matériel. Je ne parlerai pas ici des jeux du commerce. Il y aura donc des classiques, et peut-être, de nouvelles idées qui pourront vous inspirer.

⚫️⚫️⚫️

1- Frapper dans les mains. L’enfant pioche une image ou choisit un objet dans le bureau et s’aide de ses mains pour compter le nombre de syllabes. Il lui suffit de frapper dans les mains en comptant.

⚫️⚫️⚫️

2- Se lancer une balle. On pioche une image, et on se lance la balle à tour de rôle, tout en prononçant les syllabes. Ex: « chapeau » je lance en disant « cha », le patient me la renvoie en disant « peau ». On compte le nombre de lancés pour connaitre le nombre de syllabes.

IMG_E1032.JPG

⚫️⚫️⚫️

3- Sauter dans des cerceaux. L’enfant pioche une image et saute autant de fois qu’il y a de syllabes dans le mot.

IMG_1269.JPG

⚫️⚫️⚫️

4- Avancer sur un plateau de jeu. A tour de rôle, on pioche une image et on avance sur un plateau de jeu (celui de votre choix) en fonction du nombre de syllabe(s). Ex: si le mot contient 3 syllabes, vous avancez de 3 cases. Le premier qui arrive au bout du parcours, remporte la partie.

IMG_E1033.JPG

⚫️⚫️⚫️

5- Le petit train. Il faut remplir les wagons d’un train avec des personnes. On pioche une image par wagon, et on place autant de personnage(s) que de syllabe(s). On peut également  jouer sans les personnages et attribuer une syllabe par wagon. Pour travailler l’inversion syllabique, le train effectue simplement une marche arrière.

54405726_634009710375621_5307661249423605760_n

⚫️⚫️⚫️

6- Compter les pions. Cette petite activité toute simple permettra une visualisation des syllabes, surtout lorsque l’on abordera la suppression et l’inversion des syllabes. Vous piochez une image et placez simplement le nombre de pions correspondant au nombre de syllabes. Vous pouvez ajouter une activité de tri. Lorsque l’enfant connaît le nombre de syllabes, il place l’image dans le pot, la maison, … correspondant à ce nombre.

IMG_E1034.JPG

⚫️⚫️⚫️

7- La maison IKEA. Une autre activité très simple:  on trie les nounours en fonction du nombre de syllabes, et on les place dans la maison en passant par la bonne fenêtre.

50110044_742447912792795_6190737406296064000_o

⚫️⚫️⚫️

8- Tri d’images. Vous choisissez des supports : maisons, pots, … et le principe est de trier les images ou objets piochés, en fonction du nombre de syllabe(s). Vous disposez par exemple une maison qui correspond aux mots d’une syllabe, une autre qui représentera les mots de deux syllabes, et ainsi de suite en fonction de la longueur des mots avec lesquels vous souhaitez travailler.

Retrouvez ces fiches ICI.

⚫️⚫️⚫️

9- Lancé de dé. Petite activité où le patient lance le dé et il doit trouver une image ou un objet qui contient ce nombre de syllabes. Vous pouvez aussi utiliser cette activité à l’écrit. L’enfant cherche parmi des images ou les objets de votre cabinet, puis il écrit le mot.

50551794_296350567747725_4531420870735822848_n

⚫️⚫️⚫️

10- Inversion/suppression de syllabes avec les pions. Comme pour l’activité de comptage syllabique, vous placer autant de pions qu’il y a de syllabes dans le mot. Chaque personne aura un prénom, qui est la syllabe correspondante. Par exemple : CHA – MEAU 1/ l’enfant place 2 pions 2/ il attribue les prénoms ; le premier pion se nomme « CHA » et le deuxième se nomme « MEAU ». Ensuite, on s’amuse à retirer un personnage (qui reste-t-il ?), à les déplacer (quel drôle de mot cela forme-t-il ?), etc.

IMG_E1035.JPG

⚫️⚫️⚫️

11- Inversion/suppression de syllabes avec les cerceaux. On pioche une carte image, on saute dans les cerceaux vers l’avant en fonction du nombre de syllabe(s). Ensuite, on demande à son patient de sauter vers l’arrière, tout en oralisant les syllabes. EX : « GRE – NOUILLE » devient « NOUILLE – GRE ».

 

Je compléterai cet article au fur et à mesure !

N’hésitez pas à partager vos idées !

Bon amusement,

J’imagINES 😀

logo noir

Publicités

UN CALENDRIER DE L’AVENT INVERSÉ

Blank 1280 x 720-3.png

Ho ! Ho ! Ho !

Cette année, le calendrier de l’avent s’inverse ! Vous n’aviez pas entendu parler de l’idée ? C’est très simple. Au lieu d’ouvrir et de vider votre calendrier, le principe est de le remplir ! J’ai donc décidé d’en créer un pour mes patients.

Ils disposent de 24 enveloppes. Chaque enveloppe renferme une devinette qui permettra à l’enfant de trouver un objet. Il remplira donc chaque jour sa boîte avec un nouvel objet, et au bout des 24 jours, on vérifiera le contenu de cette boîte.

46983609_2481867422046986_808712693677555712_n

46795884_566041350490284_2196659662034567168_n

Ils peuvent manger le petit bonbon à la fin et j’offre en plus, comme chaque année, un petit paquet avec des chocolats 😁

J’espère que l’idée vous plaît ?

Bon amusement,

J’imagINES 🙂

PDF : UN-CALENDRIER-DE-LAVENT-INVERSÉ

LYNX ADO/ADULTES + PISTES

Bonjour !

J’ai décidé de dédier cet article aux partages de différentes planches de lynx pour adolescents et/ou adultes. J’y ajouterai donc, au fur et à mesure, les planches que je pourrai créer, ainsi, que quelques pistes de travail.

PHOTOS

1

PDF: Lynx photos ado:adulte 1

PDF : LYNX PHOTOS ADULTES (sans araignée)

Untitled-3

PDFlynx photos ado:adultes 2

3

PDF : LYNX ADULTES PHOTOS 3

PDFLYNX PHOTOS ADULTES 3 (sans araignée)

PICTOGRAMMES

 

  • les actions

Lynx action adultes

PDFPLANCHE LYNX PICTO ACTIONS

  • Icônes

Untitled-3

PDFICÔNES 1 LYNX

Untitled-3

PDFICÔNES 2 LYNX

LYNX AVEC DETAILS

  • Alimentation

Untitled-3

PDFPLANCHE LYNX ALIMENTATION

Quelques pistes d’utilisations

◾ Travailler l’attention/concentration

◾ Travailler la discrimination visuelle

– Vous pouvez utiliser les planches 1 et 3 (avec et sans araignée) pour demander à votre patient de chercher l’image qui a été remplacée.

– Jeu du lynx basique : « chercher après telle image ».

– Être le plus rapide à trouver telle image.

◾ Travailler la fluence verbale

– Dénommer/désigner le plus de mots commençant par…

– Dénommer/désigner le plus de mots contenant…

– Dénommer/désigner le plus de mots appartenant à cette catégorie

– Dénommer/désigner le plus de mots appartenant à cette sous-catégorie

– Dénommer/désigner le plus d’objets que l’on pourrait trouver dans tel ou tel endroit

Lire la suite

Décomposer un mot – Astuce

Il est parfois difficile pour nos patients de comprendre qu’un mot est composé de syllabe(s), de sons et de lettres. Voici ma petite astuce pour leur permettre de visualiser mais également de manipuler les différents composants du mot.

Untitled

  1. Découper les cartes pour permettre la manipulation ainsi que la superposition sur le mot de départ.
  2. Introduire la syllabe avec les deux cartes.
  3. Introduire la lettre avec les 5 cartes.
  4. Introduire le son avec les 4 cartes.
  5. Tout au long de la procédure, ne pas oublier de faire manipuler l’enfant ainsi que de le laisser superposer les cartes sur le mot de départ, cela permettra une meilleure visibilité et surtout une meilleure compréhension.

PDF: décomposer un mot

Le jeu « Le train des sons » de chez Cit’inspir permet de travailler ces notions. Voici le lien si ce matériel vous intéresse, ainsi qu’une vidéo pour illustrer ce jeu.

Comment éditer un jeu ?

Editer son jeu.jpg

Hello tout le monde ! Vous allez bien ?

Je vous retrouve aujourd’hui avec un article qui, sans doute, devrait vous intéresser. Depuis que j’ai créé « J’imagINES » ( https://www.facebook.com/JimagINS/ ) je reçois de nombreux messages chaque jour de logopèdes/orthophonistes me questionnant sur l’aventure de l’édition. J’ai donc décidé de vous écrire cet article pour répondre à vos questions, et oui, je vous l’avoue, et cesser de me répéter (rires).

Le premier jeu que j’ai eu l’honneur d’éditer aux éditions Cit’inspir s’intitule « Une mémoire en forme » suivi par « Minute Papillon ». Ensuite, aux éditions « Ortho-Edition » ont suivi « Ultimot » et « Vocaligne ». Tous ces matériels je les ai construits durant mes études et, une fois le diplôme en poche, j’ai tenté ma chance. Excitée par les réponses positives, je n’ai cessé de proposer le matériel initialement créé pour mes patients, et je suis maintenant accro ! Les idées fusent dans mon cerveau et j’ai toujours hâte de leur donner vie.

Mais concrètement, comment on fait ?

Et bien, c’est très simple ! Si si, je vous assure ! Une fois votre idée réfléchie et mise sur papier, il ne vous reste plus qu’à donner vie à votre projet. Cette idée qui a germé en vous est maintenant une maquette. Wahou ! Ça prend forme…

Utilisez quelques dessins et/ou images, si nécessaire, pour illustrer votre travail. Pour la mise en page, soyez soigné, mais sans en faire trop (si votre travail est intéressant et que l’éditeur envisage une publication, tout sera soigneusement refait par leurs soins). Respectez simplement l’éditeur qui étudiera votre travail en envoyant quelque chose de présentable. Et oui, si vos cartes ne sont pas parfaitement de la même taille, no panic !

Le plus dur est fait… choisissez maintenant l’édition qui vous tente le plus et envoyez votre maquette, accompagnée d’une lettre de présentation. Les grandes théories ne sont pas nécessaires… Le contenu de la boîte, les objectifs travaillés, le public visé et la règle du jeu suffiront amplement à l’éditeur pour avoir un avis.

L’étape la plus longue est finalement celle-ci… L’attente ! Grrr mon jeu sera-t-il pris ? Il vous faudra patienter, le temps que la commission examine votre projet et vous réponde positivement ou non. Si malheureusement votre jeu n’est pas retenu, vous serez tenu au courant lors du retour de celui-ci dans votre boite aux lettres.

Combien de temps doit-on attendre avant d’avoir une réponse ?

Tout dépend de la maison dans laquelle vous envoyez votre projet. Certaines répondent tous les mois, certaines prennent plus de temps (voir beaucoup plus de temps…), et d’autres peuvent répondre très rapidement, s’il y a un coup de coeur !

Comment protéger mon idée ? Avec un brevet ?

Il n’y a absolument pas besoin de protéger votre idée… sauf si vous tenez l’idée du siècle! Très sincèrement, vous pouvez avoir confiance en vos éditeurs même si votre jeu n’est pas sélectionné, ils ne vont pas s’amuser à vous « piquer » votre idée. Dites-vous qu’ils reçoivent beaucoup de jeux et ne passeront pas à côté d’un jeu qui a du potentiel à leurs yeux. Ils vous renvoient votre maquette et ça s’arrête là !

Evidemment, si vous partagez ou parlez de votre idée (non-éditée) sur les réseaux sociaux, vous ne pourrez empêcher toute utilisation, modification ou exploitation de celle-ci.

Et financièrement ?

L’édition ne vous coûtera rien. Si votre jeu est retenu, l’éditeur s’occupe de tout. Vous n’aurez donc aucun frais à avancer.

Et moi, qu’est-ce que j’y gagne ?

Évidemment, vous aurez un pourcentage sur les ventes ainsi que quelques exemplaires (5 ou 10). Celui-ci dépend également des maisons d’édition, mais il est en général assez similaire. Les droits d’auteur varient en fonction de vos ventes, plus vous vendez plus ils augmentent et inversement si le jeu ne se vend pas bien.

Je ne me prononcerai pas plus sur le sujet, car le premier but de l’édition ne doit pas être l’argent, mais bien le plaisir d’éditer ainsi que la fierté de tenir enfin son jeu (tout beau) entre les mains.

Quelles sont les maisons d’édition où je pourrais envoyer mon projet  ?

  • Ortho-Edition
  • Cit’inspir
  • Ortho&Logo
  • Mot-à-Mot
  • Savoir-jouer.com
  • L’oiseau magique
  • Le grand cerf
  • Nathan (plus scolaire)
  • ….

Vous pouvez vous rendre sur le site « espace-orthophonie » où vous trouverez une liste de différentes maisons d’édition. Peut-être y trouverez-vous des idées ?

Vous pouvez me contacter pour discuter des maisons d’édition citées ci-dessus.

J’espère que cet article répondra à vos interrogations. Sinon, n’hésitez pas à les poser en commentaires, j’y répondrai avec plaisir.

Je vous souhaite bonne chance dans le monde de l’édition,

Et je vous dis à bientôt,

J’imagINES.